Aujourd'hui:

BIENVENUE

Accueil
Condition d'utilisation
Information CNIL
La découverte du charbon
L'essor et le développement
La mine de 1815 à 1870
La mine de 1870 à 1914
La fermeture de la dernière mine
L'époque de 1735 à 1757
La mine sous la Révolution
Les divers mouvements sociaux
La mine de 1914 à nos jours
La mine en questions





















_______________

GENEALOGIE FAMILIALE

Le blason Duterne
Avis de recherche
Liste patronyme
L'arbre généalogique
Diverses annonces

_______________

INFORMATIONS

Demande de renseignements

_______________

HISTOIRE MINIERE

250 ans d'histoire de la mine

_______________

OUTILS

Repères sur l'histoire de France
Concordance des calendriers
Divers liens site web 

_______________

LE SITE GENEADUTERNE

Les mises à jour
Contacter l'auteur

La mine de 1735 à 1757
Naissance de la Compagnie des Mines d'Anzin


Apres le succès des premières découvertes de charbon dans les régions de Fresne  et d'Anzin,  les fosses les Mitans, Des Gardins, Riviérette, Patience, La Croix, Comble, Moitié, Machine à feu d'en haut furent ouvertes.

Arrivèrent alors les premiers ennuis: durant les pénibles années de recherche et d'insuccès, on ne prêtait pas attention à ces pionniers  ou alors on se moquait de leur entêtement. Le sous sol étant calcaire, ne disait-on pas "qu'il allait en chercher du noir sous du blanc" mais quand vint la réussite, les seigneurs de la région s'intéressèrent à l'entreprise.

Le prince de Croy, Prince du Saint Empire, Seigneur haut- justicier de Condé, Vieux Condé et d'autres lieux  réclama son droit  de Haut- justicier et engagea un procès contre la société Désandrouin-Taffin, Mais il arrêta les poursuites après le paiement d'une redevance annuelle de deux mille livres.

De même  en 1754 Augustin Marie le Danois, Marquis de Cernay, Haut-justicier de Raimes qui avait formé une société, entra en conflit avec la compagnie Désandrouin - Taffin  pour des raisons d'attributions et de propriétés de concession.

Cette rivalité nuisait à la mise  en valeur des différents  gisements découverts. Après de multiples démarches et discussions il réconcilia  entre elles les compagnies Désandrouin et Cernay  ( Taffin  étant décédé ) et le 19 Novembre 1757 fut signé au château de l'Hermitage, à Condé, l'acte de société qui constitua la Compagnie des Mines d'Anzin.

Toutes les concessions et exploitations furent misent en commun et jacques Désandrouin fut nommé le premier directeur général de la Compagnie des mines d'Anzin.
LES PREMIERS OUTILS DE LA MINE
1 Tige à manche d'une tarrière ou verge d'Abocte
 2 Hav. pioche plate
 3 Marteau à pointe pour le roc
 4 Quatre marteaux à tête, ou masses
 5 Queusnier, ou aiguille à pierre
 6 Queusnier, ou aiguille à veine
 7 Traîneau des hercheux
 8 Panier qui se charge sur traîneau
 9 Panier plus grand, dans lequel les hercheux vident les paniers que l'on relève au jour
 10 Corps de pompes en  fer, mises en action par des chevaux
 11 Tampon pour la pièce suivante  
 12 Pièce qui s'enchâsse dans le montant placés à l'embouchure de la pompe
 13 Bretelle des hercheurs
 A Hache
 B Batteroule pour faire jouer la poudre à canon
 b Cuillier de la tarrière
 C brondissoire
 D Marteau à brondir
 E Crochet pour panier du jour
 F Porte lumière des ouvriers
Outils

Hercheur

hercheurs




Page précédente Retour Suite Page suivante


Généalogie de la famille Duterne : http://pagesperso-orange.fr/geneaduterne
Mentions légales     Webmaster